Etoro et markets.com limitent leur effet de levier pour s’adapter à l’ESMA

L’ESMA fait parler d’elle dernièrement par rapport aux décisions qu’elle a prises vis-à-vis du monde de trading, notamment sur les effets de levier, qui sont considérés comme grandes sources de problèmes. Parmi ceux qui se sont déjà pliés aux indications de l’ESMA, on peut mentionner les plateformes eToro et markets.com.

Pourquoi limiter l’effet de levier?

ESMA

L’effet de levier est un outil qu’il faut aborder avec soin. S’il vous permet de disposer de fonds bien plus importants que ceux réellement dans votre compte, il peut aussi vous faire perdre plus que ce que vous avez, ce qui peut être problématique. D’autre part, l’effet de levier peut également vous faire perdre plus rapidement votre argent, dans la mesure où vous n’avez pas une bonne gestion des risques. Les principaux perdants potentiels ici sont les traders débutants, qui ne connaissent pas encore les différents pièges auxquels ils feront face sur les marchés.

L’effet de levier possède divers impacts, aussi bien à l’échelle des traders individuels qu’à celle du marché lui-même. Un plus grand « pouvoir d’achat » entre les mains de traders amateurs signifie qu’il y a plus de chances que des bulles économiques apparaissent. Celles-ci proviennent généralement d’augmentations rapides de prix, croissances alimentées par des spéculations des traders, or le produit financier concerné n’a pas une valeur réelle assimilable à son cours actuel, et une correction finit par survenir à un moment ou un autre.

Les plateformes eToro et markets.com baissent leurs leviers

Markets.com et eToro sont parmi les premières plateformes à se plier aux indications de l’ESMA (voir digitalbusiness), et ont placé des limites à leurs effets de levier qui ne pourra actuellement plus aller au-delà de 50:1. Initialement, le seuil fixé par l’ESMA était de 20:1 ou 30:1 dépendamment du produit financier concerné, mais suite à des réclamations provenant de plateformes, le seuil a été repoussé pour être un peu plus élevé.

En outre, la limitation de l’effet de levier n’est pas la seule décision prise par l’ESMA, et on peut également mentionner une restriction des bonus accordés aux nouveaux inscrits. Comme on peut s’y attendre, l’ensemble de ces décisions ne fait pas l’unanimité parmi les traders, et plusieurs agissent en conséquence. Bon nombre de ceux-ci ont décidé de s’orienter vers les plateformes de trading qui ne sont pas sous la juridiction de l’ESMA, qui s’adresse principalement aux brokers Européens.

Laisser un commentaire